On a souvent apprécié certains jeux tels que Uncharted 4, Final Fantasy XV ou encore Watch Dogs 2, mais on ne s’est jamais intéressé au programme qui permis leurs réalisation.

C’est un logiciel qui a vu le jour dans le Puy-de-Dôme et apprécié au niveau mondial.

« Pouvoir commercialiser ses jeux vidéo au Japon, alors qu’on se trouve à Clermont-Ferrand, ce n’est pas possible voire même facile », défendait la secrétaire d’État au numérique, Axelle Lemaire, jeudi 24 novembre.

En fait, la société Allegorithmic n’est pas spécialisée dans le développement de jeux, mais dans la conception d’outils vendus aux studios de production. Par contre, elle est capable d’exporter. Basé à Clermont-Ferrand, cette entreprise de 70 travailleurs a été fondée en 2003 et réalise la plus grande partie de ses meilleures ventes au niveau international, soit 9,5 millions de dollars desquels, sont tirés les 20 % de bénéfices réalisés au Japon.

Le Japon est notre deuxième marché. Nous travaillons avec les plus grandes productions telles que Nintendo, Sony, Square Enix, Capcom », détaille le patron et fondateur de la société, Sébastien Deguy.

Prenons l’exemple du jeu vidéo Final Fantasy XV. Eh bien, ce jeu de rôle est animé par Substance, le Photoshop créé par cette société. C’est également le cas du jeu Resident Evil 7, le jeu de simulation PES 2017 et les bientôt, les jeux de Nintendo.

Vous avez également le jeu Dishonored 2 produit au Japon, la grosse production Uncharted 4, Watch Dogs 2 dernièrement lancé sur le marché. « Il existe plusieurs productions conçues à base de notre solution, elle est utilisé dans plusieurs domaines par l’industrie » avoue Sébastien Deguy, qui se défend d’occuper 85 % de parts de marché, et qui ouvert une filiale à Lyon, Paris et Los Angeles.

Battre Adobe

En clair, Substance est un programme qui permet de coller les dessins sur des modèles 3D en fil de fer. Les dessins graphiques en 3D d’un jeu adoptent une forme squelettique attendant que les artistes posent sur eux, la peau ou la matière avec des propriétés précises comme l’opacité, la brillance, la réflexion de la lumière… ce sont autant de choses qui donneront la possibilité au joueur de faire la distinction entre un caillou et un voile, la différence entre une barbe d’une armure.

Dans l’industrie, le programme proposé par Allegorithmic a pu s’imposer face à Adobe et son logiciel de retouche d’images, appelé Photoshop, avec une fonctionnalité qui donne la possibilité de peindre en direct la structure.