Comme les présidents Bush, Obama Donald Trump a aussi eu droit à son jeu vidéo. En fait, chaque fois qu’une campagne présidentielle est organisée aux Etats-Unis, celle-ci voit naître plusieurs jeux vidéo.

Par exemple dans les jeux comme Mario ou Duke Nukem, le personnage principal se nomme Donald Trump. Et on peut dire que la campagne présidentielle américaine 2016 a donné de l’inspiration aux créateurs qui se sont donnés en exprimant leur talent.

Des jeux modérés

Parmi ces jeux vous avez « The Race for the White House », sorti en 2012 a été réédité en 2016 dans une autre version. Dans ce jeu, le joueur incarne le directeur de campagne d’Hillary Clinton ou celui de Donald Trump. Dans Power & Revolution, le joueur peut jouer le rôle de n’importe quel candidat une fois que l’élection est remportée.

Vous avez des jeux comme Political Machine 2016 qui font dans l’imitation simple de la campagne sans dévoiler les frasques. C’est également le cas d’autres jeux comme Megalo Polis et Campaign Clicker.

Mais les développeurs ont été plus inspirés par les candidats à la présidentielle américaine. On se rappelle déjà qu’en 2002 Donald Trump avait apparu dans un jeu de gestion : Donald Trump’s Real Estate Tycoon. Bien qu’il n’ait pas pu être achevé en 1993, un autre jeu : Socks the Cat sortira bientôt. Ce jeu met en scène, le chat de Bill et Hillary Clinton.

Mais les développeurs ont plus été obnubilés par le personnage du magnat de l’immobilier. Et les créateurs ont utilisé la satire pour représenter le nouveau président américain. On voit dans les jeux mobiles ou encore PC le président républicain être plaisanté, tourné en moquerie.

La réalisation de ces jeux faite par des créateurs anonymes n’a pas demandé d’importants moyens financiers. Raison pour laquelle, la plupart de ces jeux ne dépassent pas le niveau de prototype. D’ailleurs, des jeux comme Day of the Trumplings, TrumPiñata ou Argument With a Trump Supporter sont des jeux qui ne connaissent pas un succès commercial impressionnant. Toutefois, il y a des jeux qui essaient de tirer leur épingle du jeu comme GOP Arcade, un jeu qui détourne les règles d’Angry Birds pour critiquer les discours, les programmes et les proches du candidat démocrate.