Facebook voudrait intégrer des jeux dans Messenger. Pour ce faire, un test est en cours de réalisation sur la dernière plateforme Instant Games qui devrait se concentrer sur les parties multijoueurs. On annonce déjà la présence du créateur du jeu Candy Crush dans le projet.

Actuellement, Facebook bataille pour se positionner sur les jeux et maintenir ses utilisateurs sur sa plateforme. Les gestionnaires de la messagerie avouent tous que des tests sont en cours de réalisation sur la plateforme Instant Games, comme l’indique le site TechCrunch. Cette plateforme devrait se travailler uniquement sur les jeux multijoueurs. D’ailleurs, un premier essai a eu lieu en Nouvelle-Zélande avec l’apparition du jeu de carte Shuffle Cats dans Messenger. Il s’agit du jeu créé par Candy Crush King.com.

D’après Facebook, Messenger est utilisé par plus d’un milliard d’internautes dans le monde. Cependant, il fait face à une concurrence impressionnante car de plus en plus de jeunes et d’adultes préfèrent d’autres applications comme Snapchat ou Whatsapp.

Pour ce faire, le service développe constamment de nouvelles fonctionnalités pour attirer de plus en plus les utilisateurs vers des jeux d’échecs, de basket, de football avec des mini-jeux présents sur Facebook Messenger grâce à une ouverture du service faite à d’autres développeurs de jeux et d’applications.

Accent mis sur le mode multijoueur décalé

La première chose à laquelle Instant Games voudrait s’attaquer, c’est la création des parties multi-joueurs asynchrones qui donnent la possibilité aux joueurs de s’affronter entre eux sans être obligés de se connecter simultanément. Il se peut d’ailleurs que Facebook lance un kit de développement à partir du mois de décembre, mais l’entreprise n’a pas encore présenté son modèle économique et personne ne sait s’il sera possible aux éditeurs de faire des achats intégrés. On noterait aussi la présence d’autres éditeurs tels que Big Viking Games, dans le projet.

Il faut souligner en passant que Facebook a initié plusieurs projets sur les jeux vidéo qui n’ont pas abouti parmi lesquels, le projet Spartan en 2011. Récemment, l’entreprise de Mark Zuckerberg a lancé un autre projet avec Facebook Gameroom, une plateforme dédiée aux jeux sur PC. C’est un programme qui réunit les jeux accessibles sur Facebook uniquement des jeux en free-to-play.