Pokémon GO de plus en plus désavoué par les joueurs

Après avoir eu le vent en poupe pendant l’été, le jeu Pokémon Go a régressé en popularité, car nombreux sont les joueurs qui n’y jouent plus. Toutefois, le jeu génère toujours d’importants revenus grâce à des joueurs restés fidèles.

Pendant l’été, ils étaient plusieurs millions de personnes à tomber sous le charme du jeu Pokémon Go. Un jeu mobile tiré de la série qui plaisait à tout le monde.

Tout le monde pouvait le jouer avec tous ces phénomènes, car il y avait des joueurs qui pouvaient abandonner un événement quelconque pour jouer pendant la nuit.

D’autres en plein lieu de travail pouvait abandonner leur tâche pour jouer, malgré les opposants qui leurs disaient que ce jeu n’allait faire long feu.

Plusieurs aficionados

Après l’été, tout a changé, la passion a pris fin. On ne voit pratiquement plus personnes dans la rue jouer au jeu Pokémon Go. Et la presse aussi qui était admirative du jeu a oublié le jeu. Depuis on voit maintenant plusieurs articles de presse prédisant l’interruption de Pokémon Go.

En annonçant la mise à jour pour Halloween était une autre façon d’annoncer l’arrêt de Pokémon Go. « La fin de Pokémon Go est de plus en plus pressente, mais l’éditeur ne veut pas réagir pour stopper cette descente » a indiqué en une Business Insider. Elle appui ses propos sur les doléances d’internautes qui fréquente un sous forum dédié à Pokémon GO sur Reddit.

Changement de démographie

En fait, les joueurs de Pokémon Go se sentent isolés. Les premiers joueurs du jeu l’ont abandonné après quelques semaines. L’éditeur du jeu ne dévoile pas les chiffres de fréquentation de Pokémon GO. On note des estimations clairsemées, mais qui montrent que la fréquentation régresse.

Au départ, le jeu était joué par 94 millions de joueurs tous le mois au mois d’aout selon les estimations d’Apptopia. Mais au mois d’octobre, le nombre de joueurs actifs tous les mois a baissé à 50 millions. Par contre, le nombre de joueurs qui jouent tous les jours qui était de 14 millions a atteint les 6 millions. Une régression subite mais qui était à prévoir.