Lancé depuis le début du mois de décembre, le jeu de sport extrêmes édité par Ubisoft dispose de plusieurs atouts qu’il faut mettre en avant sans oublier les défaillances.

Les éditeurs n’apprécient que peu les jeux de glisse depuis de nombreuses années. Les fans de ce genre de jeu ont donc suivi avec attention la sortie de Steep, un opus qu’Ubisoft a annoncé au cours de l’E3.

Nouvellement arrivé sur consoles, ce jeu se présente comme un jeu captivant par son caractère unique mais il parait perdre du terrain aussi.

Libre-service

Ce jeu offre au joueur une liberté inégalable à l’entame du jeu. De plus, l’éditeur l’avait présenté en ce sens. Il est possible donc au joueur de faire tout ce qui lui plaît, de regarder les paysages comme il le souhaite, et les saisir, se déplacer d’une montagne à une autre par la téléportation. On peut donc dire en général que dans Steep, le joueur se déplace librement et comme il le souhaite!

Représentation des domaines skiables

L’autre point qui retient l’attention dans ce jeu, c’est la glisse. Vous avez plusieurs domaines skiables comme le Mont Blanc, celui du Tyrol ou encore du Cervin. Ces paysages sont représentés à la perfection et très proches afin de créer une aire de jeu énorme.

Toutefois, les graphismes ne plaisent pas aux développeurs français. On a un rendu dont l’affichage n’est pas assez convaincant ce qui plombe l’immersion dans le jeu. Mais il est tout de même possible de s’en sortir. Par ailleurs on peut apprécier la qualité sonore de l’opus. Vous avez le bruit des skis qui glissent sur la neige, la sonorité du vent, des chutes ou encore celle qui résonne quand on est dans les hauteurs. Un jeu à découvrir absolument et qui aura de quoi impressionner certains éditeurs.